Accueil

Pourquoi le journalisme continue à muter en 2011?

Version imprimable Suggérer par mail
par ANTHEAUME Alice

Capture d'écran de la rencontre entre Lady Gaga et Marissa Meyer, de Google

 

«Il y a 20 ans, il n’y avait pas de Web. Il y a 15 ans, Google n’existait pas. Il y a 10 ans, nous n’avions pas de compte Facebook. Et il y a 5 ans, pas de Twitter», énumère Adam Croizer, le président de la société britannique de télévision ITV, lors du Changing Media Summit, la conférence organisée par le Guardian à Londres, ces 23 et 24 mars. La révolution numérique du journalisme est maintenant derrière nous. Cependant, certains éditeurs n’en reviennent toujours pas, mi-fascinés mi-effrayés, d’apprendre à vivre avec ce tsunami digital.

Depuis le début de l’année 2011, se multiplient les signes de cette nouvelle ère. Autant de preuves que le monde, privé et professionnel, journalistique et technologique, continue à changer. En guise d’introduction à la conférence, Rory Cellan Jones, journaliste spécialisé en nouvelles technologies pour la BBC, égrène la liste des événements qui poussent les journalistes à reconsidérer leur rôle et… leur influence.

 

>> Lire la suite sur W.I.P. (Work In Progress) >>

Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent