Accueil

Stephen Sapienza en master class

Version imprimable Suggérer par mail

sapienza

L’Ecole de journalisme de Sciences Po a le plaisir de vous inviter à la master class de Stephen Sapienza, journaliste et documentariste, qui a fait des reportages pour Haïti, la République Dominicaine, les enfants soldats du Sierra Leone, le jeudi 15 novembre, de 18h à 19h30.


La master class est ouverte au public, sur inscription par email auprès d'Aurore Le Grix de La Salle : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Elle se déroulera à l’école de journalisme de Sciences Po, 117 bd Saint Germain, 75006 Paris, salle 712.

La présence des étudiants de première année de master en journalisme et du double diplôme "Journalism and International Affairs" est obligatoire.

 

>> Ce qu’il faut retenir >>

 

Stephen Sapienza, journaliste freelance, est l’un des collaborateurs les plus prolifiques du Pulitzer Center on Crisis Reporting . Celui-ci a été créé en 2006, partant du constat que le grand reportage est de moins en moins pratiqué, notamment pour des raisons financières. Ce média à but non lucratif, financé par diverses fondations, concentre son travail sur les sujets peu traités par les journalistes, parmi lesquels l’eau, le nucléaire, ou encore la sécurité alimentaire.

 

La particularité de Stephen Sapienza réside dans son désir d’échapper aux stéréotypes du journalisme. Il applique cette idée dans tous ses reportages, notamment en adoptant des angles originaux. Pour son documentaire de 2007 sur la situation alarmante dans la prison haïtienne du quartier Titanic, il a par exemple choisi de suivre un médecin venu en aide aux prisonniers, en se passant du « filtre supplémentaire » que représente le narrateur à ses yeux. Seul le médecin avait la parole.

 

Sa vision du journalisme, qui est aussi celle du Pulitzer Center, le mène à se tourner vers les nouvelles technologies et la collaboration entre les médias, qui valorisent selon lui le grand reportage. En 2008, Stephen Sapienza a ainsi coproduit le documentaire multimédia Live Hope Love, étudiant l’impact du Sida en Jamaïque au travers des poèmes de Kwane Dawes et des photos de Josh Cogan. « C’était un projet multimédia vraiment innovant, qui a touché un nouveau public », explique le journaliste, « Notre but était d’adopter une nouvelle approche du problème du Sida ». 

 

Son prochain reportage portera sur l’exploitation des gaz de schiste en Pologne, marquant la récente implantation en Europe du Pulitzer Center, et sa volonté d’y importer leur vision du journalisme.  Celle-ci a déjà triomphé aux Etats-Unis, comme le montre la récente diffusion d’un documentaire sur la production de crevettes en Thaïlande, réalisé en partenariat avec les médias à grande audience que sont la chaîne PBS et le quotidien The Washington Post. « Le journalisme peut influencer les gens: c’est ce qui me fait avancer », résume Stephen Sapienza.

 

>> Revivez la master class de Stephen Sapienza <<

 



Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent